fbpx

La cuisine de Vénétie, et en particuliers celle vénitienne, se caractérise par une grande variété de plats traditionnels qui pour la plupart sont réalisés en utilisant tous les types de poisson et de verdures avec une seule limite: la saison. Il est, en effet, peu probable que les restaurants de Venise proposent des recettes à base d’ingrédients hors saison. La gastronomie vénitienne peut s’enorgueillir d’une tradition ancestrale, et sa longue histoire est intimement liée à celle d’une cité orientée vers la mer. C’est pourquoi on retrouve dans la gastronomie vénitienne des saveurs et des goûts orientaux, que l’on rencontre rarement ailleurs en Italie.

En premier lieu, il s’agit d’une cuisine de marins, et même de bateau, nécessitant de jouer aussi bien la conservation que sur l’économie : on ne jetait rien. L’activité commerciale avec l’Orient a permis l’arrivée dans la République de plusieurs épices. Au début elles étaient rares, réservées aux notables et aux riches citadins, mais petit à petit, leur usage s’est banalisé, entrant dans les plats de la cuisine traditionnelle. Bien qu’épicé, le goût des spécialités de cette région n’est jamais agressif et très rarement piquant. Commençons notre voyage à la découverte des saveurs vénitiennes par « i cicchetti » (hors-d’oeuvre) exposés sur les comptoirs de tous les « bacari » (bistrots) de Venise, à déguster accompagnés d’une «ombra » (verre) de vin.

**********

APEROL SPRITZ ET CICCHETTI COME NEI BACARI

Le spritz est l’apéro vénitien par excellence : un apéritif alcoolisé originaire des Trois Vénéties,  terme utilisé en référence aux trois régions de l’est de l’Italie : la Vénétie, le Trentin-Haut-Adige et le Frioul-Vénétie-Julienne.
Il naît dans ces régions pendant la domination des Habsbourg au XIX siècle. L’histoire veut que les Autrichiens coupaient le vin de ces régions,  trop alcoolisé à leur goût, à l’eau. En effet, ils arrosaient le vin d’eau (spritzen en allemand, qui veut dire gicler), pour en réduire le taux d’alcool. À l’origine, le spritz était donc composé de vin dilué avec de l’eau fraîche. Plus tard, au début du XX siècle,  à cette boisson très en vogue aujourd’hui,  on ajoutait de l’eau de seltz avec un siphon (l’eau de seltz originaire de la ville de Selters en Allemagne). Ce mélange de vin et d’eau de seltz donnait vie à une boisson légère en alcool et pétillante.

**********

ASPARAGI VERDI IN SALSA D’UOVA ALLA VENETA

Asperges vertes en sauce aux œufs à la vénitienne

C’est le printemps, les premières asperges sont sur toutes les tables du dimanche dans les familles vénitiennes avec cette recette ancienne bien que très simple.

**********

BROETO CIOZOTO

Soupe de gambas et langoustines à la mode de Chioggia et Caorle

Cette vieille recette vénitienne, presque désuète, a ses origines dans les villages côtières de Caorle et de Chioggia, où elle était préparée par les familles des pêcheurs, qui utilisaient le poisson bon marché, tandis que le plus cher était vendu sur le marché.

**********

SGROPPINO

Un digestif à base de sorbet au citron, de vodka et de prosecco, typique de l’arrière pays vénitien.
Très apprécié à la fin d’un repas copieux, car très rafraîchissant.
Dans les mariages et les repas de fêtes on le sert entre les primi et les secondi.

**********

SEPPIOLINE ALLA VENEZIANA SU LETTO DI POLENTA CON SALSA AL NERO

Petits soupions à la vénitienne sur lit de polenta et sa sauce à l’encre
Le classique des classiques de la cuisine de la Vénétie, un plat qui associe parfaitement la mer et la terre

**********

FRITTOLE ET CREMA DI ZABAGLIONE AL VIN SANTO

Les beignets à la crème de sabayon au vin Santo, est le gâteau traditionnel de Carnaval à Venise

**********

A BOIRE ET A EMPORTER

Manzoni Bianco Marca Trevigiana IGT 2014 – Cecchetto – Tezze di Piace (TV)
Cabernet Sauvignon IGT 2014 – Cecchetto – Tezze di Piace (TV)
Malvasia di Castelnuovo Don Bosco DOC 2014 – Cascina Gilli – Nevissano (AT)

 

Come à la Maison Restaurant